Le blog sur la lingerie en coton
(...mais pas comme celle de ma grand-mère !)

Comment porter des jarretelles ?

| Infos pratiques

Les jarretelles sont des attaches qui permettent de faire tenir nos bas sous nos jupes. Le plus souvent rattachées à un porte-jarretelles ou à une guêpière (les jarretelles n’existant pas à l’unité), on a tendance à les considérer comme un accessoire de lingerie sensuel, voire érotique. Pourtant, on peut être aussi amenée à porter des jarretelles tout simplement parce qu’elles sont une bonne alternative au collant ou aux bas auto-fixant.

En effet, le collant est pratique mais sa ceinture élastique a tendance à se voir, sous des robes moulantes par exemple. De plus, certaines femmes n’aiment pas en porter car elles trouvent que cela comprime le ventre. Et puis disons-le franchement, lors d’un moment d’intimité avec son chéri, c’est quand même moins sexy à enlever que des bas !

Quand aux bas auto-fixant, cela semble être une alternative pratique mais le contact de la bande auto-collante contre la peau est souvent moyennement apprécié. En ce qui me concerne, ce plastique horrible que l’on met en haut des bas auto-fixant me donne des rougeurs atroces : je ne peux pas les garder plus d’une journée ! Peaux sensibles, s’abstenir.

porte-jarretellesDonc, pour qui ne veut pas porter un collant et qui n’aime pas non plus le contact des bas auto-fixant, les jarretelles peuvent être une solution efficace… et jolie de surcroît !

Bon, par contre, j’admets que quand il fait froid, le collant, c’est quand même ce qu’il y a de mieux. Il ne faut pas oublier que les bas ne remontent que jusqu’à mi-cuisse, alors bonjour le vent qui s’engouffre sous la jupe et qui vient nous glacer les fesses ! La meilleure période pour porter des bas à l’extérieur reste sans doute la mi-saison (comme en ce moment) ; en plein hiver, on préférera les laisser au placard ou les garder pour les moments d’intimité à la maison.

Choisir son porte-jarretelles

Les façons les plus courantes de porter des jarretelles sont le porte-jarretelles et la guêpière.

  • Le porte-jarretelles est un accessoire de lingerie qui consiste en une sorte de ceinture en dentelle (ou autre matière utilisée dans la lingerie) munie de jarretelles. On le place autour de la taille ou des hanches : normalement, c’est mieux de l’ajuster au niveau de la taille mais il a souvent tendance à glisser sur les hanches.
  • La guêpière est une version améliorée du porte-jarretelles puisqu’il s’agit d’un bustier prolongé de jarretelles. On y gagne à la fois les avantages du bustier et ceux du porte-jarretelles.

Le choix entre les deux accessoires dépend de nos préférences personnelles : si l’on aime déjà porter des bustiers, il y a des chances pour que l’on aime aussi porter des guêpières. Si, comme moi, on aime moyennement le contact des matières synthétiques sur la peau et sachant qu’il est quasi-impossible de trouver une guêpière en coton, on préférera le porte-jarretelles qui n’est qu’une bande de tissu. Par contre, les bas risquent de mieux tenir quand ils sont fixés par une guêpière : en effet, le porte-jarretelles a tendance à descendre sur les hanches en faisant glisser les bas avec. Grâce à la guêpière, les bas sont maintenus plus facilement sur le haut des cuisses.

Dans tous les cas, il faut vérifier que les jarretelles sont de bonne qualité : on ne veut pas se retrouver avec une jarretelle qui se défait lorsque l’on se promène dans une rue passante, par exemple ! Les jarretelles en métal sont plus sûres que les jarretelles en plastique : il faut bien les regarder avant achat, voire les tester, pour s’assurer qu’elles ne nous feront pas défaut. Il faut savoir aussi que plus il y a d’attaches (de jarretelles), mieux ça tiendra. Privilégier un porte-jarretelles avec 6 attaches sera moins risqué que de prendre celui avec 4 attaches… mais peut-être aussi un peu plus difficile à trouver.

L’autre aspect à prendre en compte est la facilité à ajuster les jarretelles. Sur certains porte-jarretelles, même lorsque l’on ajuste la jarretelle au minimum, elle est toujours trop longue. Des jarretelles trop longues seront logiquement plus visibles sous nos jupes. Il faut donc s’assurer qu’on puisse bien les raccourcir comme on le souhaite.

Et la jarretière, dans tout ça ?
La jarretière (à ne pas confondre avec la jarretelle même si ces deux mots sont de la même famille et sont tous deux issus du mot « jarret ») était utilisée autrefois pour tenir les bas des hommes et des femmes. Il s’agit d’une sorte de ruban que l’on mettait par-dessus le bas pour le maintenir et qui avait donc tendance à compresser la cuisse.
De nos jours, la jarretière ne sert plus à tenir les bas mais a plutôt une vocation d’ornement, comme par exemple pour une tenue de mariée dans le cadre du « jeu de la jarretière », souvent usité lors des mariages.

Comment mettre des jarretelles ?

En principe, il vaut mieux être assise pour attacher ses bas aux jarretelles. Pour plus de facilité, on veillera à ajuster les jarretelles pour les allonger dans un premier temps : elles seront plus faciles à attacher. On enfile les bas jusqu’en haut puis on les clipse aux jarretelles, et seulement ensuite on réajuste les jarretelles pour les raccourcir jusqu’à la longueur qu’on préfère.

On veillera aussi à faire attention à la longueur de la jupe, si l’on veut que les jarretelles restent discrètes. En principe, il faut que la jupe arrive à peu près aux genoux pour que l’on puisse porter des jarretelles avec aisance dans la vie de tous les jours. Une minijupe, par contre, n’est pas adaptée sauf si le but est justement que les jarretelles se voient, dans le cas d’un rendez-vous intime par exemple. Une autre astuce pour plus de discrétion : veiller à prendre des jarretelles de la même couleur que notre jupe. Des jarretelles blanches sous une jupe noire, c’est tout de suite un peu trop voyant !

Dans quel ordre faut-il enfiler slip et jarretelles ?

Cette question a surtout lieu d’être par rapport à la problématique… des toilettes !

Enfiler la culotte puis le porte-jarretelles donne un résultat plus élégant, par contre, cela implique quelques complications au moment de la pause pipi. Alors que si l’on enfile le porte-jarretelles avant la culotte, le passage aux toilettes s’en trouve bien plus facilité.

En réalité, si l’on porte la culotte sous les jarretelles, il reste possible d’aller aux toilettes pendant la journée. Certes, c’est un peu laborieux mais les longueurs des jarretelles peuvent permettre de faire glisser suffisamment son slip pour les besoins nécessaires. Il y a aussi la possibilité de rallonger les jarretelles pour faire pipi puis de les raccourcir après. Ou tout simplement défaire et refaire les jarretelles, ce n’est pas la solution la plus pratique mais ça reste tout de même faisable. Une autre possibilité est de choisir un porte-jarretelles plutôt qu’une guêpière et de faire glisser le porte-jarretelles comme une culotte au moment propice, puis de le remettre après : les jarretelles descendent et remontent avec sans qu’il y ait besoin de les dégrafer.

Si malgré tout, on trouve que c’est trop compliqué d’aller aux toilettes dans ces conditions et que l’on choisit de porter la culotte par-dessus les jarretelles, attention à choisir un slip coordonné avec le porte-jarretelles ou la guêpière pour que ce soit plus joli.

Personnellement, je trouve que le problème des toilettes peut facilement être contourné et je préfère donc largement porter le slip sous les jarretelles : c’est beaucoup plus joli.

Porte-jarretelles ou guêpière, culotte avant ou après, dans tous les cas, il ne faut pas considérer le port de jarretelles comme étant l’apanage exclusif du domaine érotique. Les jarretelles peuvent facilement devenir un accessoire de la vie de tous les jours, de la même façon qu’un simple collant, à condition de les apprécier et de savoir les porter.

Vous pouvez laisser un commentaire, ou un trackback.

8 commentaires

  • Bonjour,
    Nous animons un forum sur la lingerie et nous avons mis un joint vers votre blog car nous le trouvons très intéressant et plein de bons conseils, vous pouvez le voir en allant sur le forum:
    http://lecharmedelabellelin.lebonforum.com/
    rubrique: site parlant de lingerie
    Bon W.E et bravo pour votre blog
    Jane

  • barbe says:

    Bonjour

    Les jarretelles ne sont ni plus ni moins qu’une pièce de vêtement , à caractère pratique puisqu’ils permettent de faire tenir les bas , lesquels constituent une alternative aux collants.
    Mais trouver des PJ avec 6 voire 8 jarretelles est compliqué .

  • Lolita says:

    j’ai mis une fois la culotte sur le porte-jarretelles… pas confortable non plus ! alors du coup je suis d’accord. La mettre dessous est bien mieux, même avec le problème des toilettes !

  • murielle cross dresser says:

    je portais ma culotte sous le porte jarretelle ,mais depuis quelques temps je ne porte plus de culotte
    c’est pratique et puis c’est plus agréable pour une fille comme moi
    murielle cross dresser

  • Je suis d’accord que le PJ peut très bien se porter au quotidien, il peut être un vrai booster de confiance !
    Personnellement, je ne trouve pas nécessaire d’avoir 6 jarretières, les modèles à 4 jarretières sont généralement plus mode et tiennent très bien quand le PJ est de qualité.

    Margot
    http://www.miroirdemuses.com/

    • admin says:

      Merci pour votre commentaire. Je suis allée sur votre blog et j’aime beaucoup votre philosophie par rapport à la lingerie. Même si vous parlez de lingerie fine alors que je parle plus de lingerie en coton, je pense que nous sommes d’accord sur pas mal de choses, notamment sur le fait qu’une femme peut s’approprier son corps et avoir confiance en elle grâce à la lingerie.

  • Salut ,il ne faut pas s’en faire!M Moi je porte des mini jupes avec bretelles +une petite gainette ( environ 15cm de haut avec 8 jartelles bien larges pour tenir mes bas) 4 jartelles de chaque coté c’est mieux sécurisé!,Alors lorsqu’on se baisse c’est vrai que l’on voit nos jartelles tout de suite,alors j’ai trouvée la solution je mets un long gilet qui couvre le tout et qui m’arrive à mes genoux,maintenant lorsqu’il fait chaud,et que j’enlève mon gilet c’est vrai qu’il faut faire attention,car une fois au bureau un collegue a vu mes 8 superbes jartelles et s’est permis de tirer sur une,je lui ai claqué 2 baffes dans la figure et en plus comme je sais qu’il mets de bretelles à clips avec son costume,un jour et sans crier gare j’ai tirée sur sa veste et en meme temps tirée un bon coup sur ses bretelles qui se sont détachées et je les ai bien montrées en les tirant bien en l’air devant les autres collegues ,autant vous dire qu’il s’est payé la honte et je ne pense pas qu’il tirera de nouveau sur mes jartelles,car si on s’habille comme ça ce n’est certainement pas qu’on est des prostituées mais ça nous plait et que c’est très feminin!



Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>